LA GRANDE PERSPECTIVE

Projet de restitution de la Grande Perspective de Versailles, côté Est.

Jacques de Givry et Yves Périllon, Président et Vice-Président de l’association « les Amis du Grand Parc de Versailles » (AGPV) vous informent :

            Ce projet est ambitieux, car il concerne un patrimoine d’intérêt national ! Il s’agit de restituer en partie la perspective paysagère qui avait été aménagée par Le Nôtre pour Louis XIV à l’est du Château de Versailles, dans l’axe de l’avenue de Paris, dans la forêt qui domine le quartier de Porchefontaine. Notre association AGPV, dédiée à la mise en valeur de l’environnement et du patrimoine de la région de Versailles, avait pris dès sa création en 2000 l’initiative de militer pour une restitution globale de la Grande Perspective de Versailles, longue de 12,4 kilomètres, la plus majestueuse d’Europe. La Communauté d’agglomération de Versailles Grand Parc a pris en charge la restauration de la partie Ouest, de Saint-Cyr à Villepreux : le projet est très avancé, pour la grande satisfaction de tous.

            Pour la partie Est, l’idée a séduit l’Office National des Forêts et un partenariat a été conclu avec l’AGPV pour étudier un avant-projet qui permettrait d’évoquer l’ancienne Avenue du Point de Vue, à l’emplacement de l’actuel chemin des Célestins, et de créer un Belvédère d’où s’ouvrirait une vue vers le Château. Depuis la Cour d’Honneur des millions de touristes prendraient conscience que la perspective de l’avenue de Paris se prolonge en fait jusqu’à l’horizon. Ce projet est réalisable en ne sacrifiant pratiquement pas de boisement, les collectivités concernées sont favorables, mais il faut réunir le financement (subventions, mécénat, dons) chiffré par l’ONF à environ 600 000 euros, pour que décision soit prise. Et, sans attendre, informer, et si possible impliquer, les riverains et usagers du site.

            Il faut faire vite, car les JO de 2024 offrent l’opportunité d’installer sur le belvédère un Signal temporaire symbolisant la flamme ou les anneaux olympiques : une vision originale sur Versailles, qui sera retransmise mondialement ! Après les Jeux, deux options : soit de courtes illuminations nocturnes de la zone ainsi dégagée, soit une œuvre artistique de grande dimension. Mais on peut aussi penser à une montgolfière captive et illuminée à volonté pouvant s’élever au-dessus de la ligne de crête, commémorant (enfin !) celle qui, le 19 septembre 1783, s’était élevée dans le ciel de Versailles, emportant en première mondiale des voyageurs aériens : un mouton, un canard et un coq.

            Nous vous tiendrons informés des prochaines étapes, notamment celle du financement participatif qui interviendra vraisemblablement dès que les premiers obstacles seront levés et que décision sera prise de démarrer le projet.